L’histoire commence au XIXe siècle.

A l’origine nommée Imprimerie TAILLON du nom de son propriétaire, elle imprime le Journal du Creusot.

Puis l’imprimerie est rachetée par l’un des salariés en 1956, Bernard NIDIAU, qui continue l’impression du Journal du Creusot et fournit nombre d’imprimés pour l’industrie sidérurgique locale. C’est à cette période que la première presse offset apparait.

La crise du premier choc pétrolier dans les années 1970 a des répercussions financières lourdes sur la sidérurgie locale, et par ricochet sur l’imprimerie, qui s’appelle à cette période Imprimerie NIDIAU-GAUTHIER.

1986 – Jean-François et Anne-Marie GORTVA acquièrent l’imprimerie

A partir de cette date, l’imprimerie prend un nouveau nom, pour s’appeler Société d’Editions et d’Impressions du Centre, S.E.I.C. Originaires de la région de Digoin, Anne-Marie et Jean-François travaillaient à l’imprimerie GAILLARD à Molinet (03), aujourd’hui disparue. Jean-François y était commercial et Anne-Marie, cheffe d’atelier. Lorsqu’ils reprennent les rênes, l’imprimerie est endettée et les débuts sont difficiles. Jean-François GORTVA n’a de cesse de trouver de nouveaux clients pour permettre à l’entreprise de se rétablir et même de se développer.

Les jours meilleurs arrivent alors, les investissements et les recrutements se succèdent.

1991 – de nouveaux locaux devenus indispensables

L’emménagement dans des locaux neufs, toujours au Creusot, donne encore une accélération à la croissance interne de l’imprimerie S.E.I.C. Puis vient la période de croissance externe avec l’intégration d’une régie publicitaire, puis le rachat des deux imprimeries chalonnaises. S.E.I.C. aura successivement une activité secondaire à Montceau-les-Mines puis à Chalon-sur-Saône. Aujourd’hui, l’activité de toutes ces structures est rapatriée sur le site du Creusot.

Et depuis …

En 2012, les locaux deviennent à nouveau étroits pour accueillir le parc machine, une extension est alors ajoutée au bâtiment existant.

En 2017, l’entreprise change de main au moment où Jean-François GORTVA prend sa retraite. Et l’histoire continue avec Emmanuel GAILLARD, directeur commercial chez S.E.I.C., et Jean-Philippe NEUVILLE, gérant de l’imprimerie NEUVILLE Impressions à Digoin (71). Ils reprennent l’imprimerie ensemble. NEUVILLE IMPRESSIONS et S.E.I.C. sont très complémentaires en terme de moyens techniques et humains. Pour S.E.I.C. et ses collaborateurs se dessine un avenir nouveau.

Aujourd’hui, et grâce à son histoire…

Au fil du temps, S.E.I.C s’est adaptée aux mutations profondes du métier d’imprimeur et de son environnement. L’Imprimerie est présente dans bon nombre d’activités parmi lesquelles le luxe, l’industrie textile, l’industrie agro-alimentaire, le tourisme et le secteur institutionnel.

Elle se positionne en véritable prestataire de services pour les supports imprimés et les solutions digitales associées. Dans le cadre de leur stratégie de communication, S.E.I.C. propose à ses clients une gamme de services différenciateurs tels la personnalisation, l’ennoblissement des supports, la digitalisation ou le packaging.

Aujourd’hui, S.E.I.C, c’est :

• 930 m2 au Creusot dédié à l’activité de l’imprimerie (dont 750 m2 pour la production et le stockage),

• une équipe de 13 collaborateurs, dont 8 personnes en atelier,

• une entreprise structurée en 4 services (PAO, offset, numérique & grand format, finitions),

• une entreprise soucieuse de son impact environnemental et valorisant une démarche en faveur de l’environnement (label Imprim’Vert et certificat PEFC),

• un acteur d’ImpriFrance (groupement de 64 imprimeurs français signataires d’une charte d’excellence).